dimanche 25 septembre 2016

Mr Mercedes de Stephen King

Auteur: Stephen King
Editeur: Le livre de poche
 
Collection: /

 
Parution: 28 septembre 2016
Nombre de pages: 630 pages

Synopsis :


Midwest 2009. Un salon de l'emploi. Dans l'aube glacée, des centaine de chômeurs en quête d un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s'est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces.
Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. 


Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.
Je remercie les éditions Le livre de poche pour ce service-presse en partenariat.

Avis : 


J'avais beaucoup envie de découvrir un nouveau roman de Stephen King après avoir lu La ligne verte et Dôme, dès que l'on me la proposer, j'en ai profiter pour le prendre.

Dès les premiers chapitres, les premières pages, l'auteur nous scotche à son histoire grâce à une écriture qui reste malgré tout très typique de l'auteur et un sens du suspense qui tient en haleine d'une ligne à l'autre. 

C'est un changement de genre pour l'auteur, on rentre dans du polar et un assez bon polar qui plus est !!
Nous suivons des protagonistes ordinaires et bien différents des uns des autres, auxquels il est facile de s’identifier. 
Pour d'autres personnages on s'y attache facilement en quelques lignes seulement, on s’y attache.

Au premier abord, je m'attendais vraiment à quelque chose de classique, avec une réelle enquête nous menant jusqu'au meurtrier et j'ai été un brin déçue que l'auteur nous dévoile l'identité du tueur dès le début.

C'est du très bon thriller avec quelques passages sanglants, des personnages psychologiquement bien travaillés et une intrigue très rocambolesque.
Le suspens, les retournements de situation et le climat d'angoisse sont omniprésents.
J'ai beaucoup aimé de pouvoir suivre les deux histoires en parallèles.

Point négatif, il y avait parfois quelques longueurs, et je devais me concentrer vraiment pour les lire, mais sinon, le reste de l’histoire était ... wahou.  

Mr Mercedes est le premier tome d'une trilogie dont je pense lire la suite avec plaisir, c'est également un roman que je vous recommande ! 

En conclusion, un très bon roman dont je conseille la lecture, cela change du roman noir et fantastique dont on a l'habitude.


Note: 3,75/5

mercredi 21 septembre 2016

Le voleur de coeur de Rawia Arroum

Auteur: Rawia Arroum
Editeur: Michel Lafon
 
Collection: /

 
Parution: 14 avril 2016
Nombre de pages: 410 pages

Synopsis :



Symphonie est un monde musical. Brutal. Impitoyable. Chacun y possède un instrument, donné à la naissance. Arme enchantée mais également véritable partie de son propriétaire, on la nomme mélo-âme. Grâce à eux, tous les clans rivaux se livrent une guerre sans merci, cuivres contre percussions, bois contre cordes... 

Les instruments de musique hurlent, et des vies s'évaporent.
Au milieu de cette cacophonie, Dylan profite d'une vie rêvée de fils cadet de chef de clan, sans responsabilités ni impératifs quelconques... Et heureusement, car il cache un secret inavouable : il n'a pas de mélo-âme, aucun pouvoir. Aussi, lorsqu'il se retrouve propulsé héritier de son clan et qu'il doit faire ses preuves sur le champ de bataille, il est totalement désemparé. Mais son handicap est peut-être la conséquence d'un secret plus lourd encore... un secret qui expliquerait pourquoi deux cœurs battent dans sa poitrine.


Je remercie les éditions Michel Lafon et Camille pour ce service-presse en partenariat.

Avis : 

Avant de pouvoir découvrir ce roman, la couverture m'a tout de suite tapée à l'oeil, et je tient à féliciter Michel Lafon pour le magnifique travail d'illustration.

Ensuite, le résumée était vraiment tentant, originale, cela change également des dystopies post-apocalyptique qu'on peut lire, là, on parle principalement de musique, de magie.

La plume de l'auteur est fluide, avec des descriptions tellement réaliste qu'on a l'impression d'y être !
Je lirais avec plaisir d'autres roman de cette auteure.
J'ai aimée l'univers créé par l'auteur. 
Il est plutôt assez complexe, et on va découvrir les différents territoires qui le composent petit à petit, tout au long de la quête de nos héros.

Les "territoires" Symphonie Nord et Sud se font les guerre depuis des dizaines et des dizaines d'années, nous allons être directement plonger dans cela.

Ce qui m'a assez perturber dans cette histoire est que le vrai du faux ne se démêle pas facilement, et parfois, on ne voit pas vraiment ce que l'auteure veut dire et où elle veut nous mener.

Le personnage de Dylan est typique du "anti-héros", certes il n'a pas de mélo-âme, aucun pouvoir, mais il pourrait faire preuve d'un peu plus de courage lors de ces événement là, parce s'évanouir toutes les cinq pages, à la fin, enfin bon ...

J'ai également beaucoup aimée Ethan, le meilleur ami de Dylan. 
Certes il assez est spécial, mais ce qu'il est et ce qu'il a vécu par dessus tout est très touchant. 
Les autres personnages, par exemple Kana, le père de Dylan, sont quand même intéressants même s'ils auraient mérité d'être tous un peu plus exploités...

Le point négatif serait certaines longueurs du roman, et certains personnages.

Les révélations finales ont bien été menées et apportent des réponses à pratiquement tous les mystères soulevés au long de l'intrigue.

En conclusion, un roman que j'ai beaucoup aimée, l'univers que nous offre l'auteure est "magique" et touchant, et même si il a des petits défauts, il n'en n'est pas moins un bon roman.

Note: 4,25/5

samedi 10 septembre 2016

Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger

Auteur: Shannon Messenger
Editeur: Lumen

 
Collection: /

Parution: 15 mai 2014
Nombre de pages: 410 pages

Synopsis :


Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout: ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde. 

Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée: elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante: qui est-elle? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé


Avis : 

Pour commencer, la couverture représente vraiment bien l'univers de l'auteur, fantastique, sans faire trop "jeune".

Petite remarque, j'ai trouvé que parfois il y avait une ressemblance avec Harry Potter, enfin bon, cela ne m'a pas déranger :)

Le style de l'auteur est vraiment fluide, addictive et plaisant à lire.

Concernant les personnages, certes Sophie fait plus vieille mais a aussi des réactions de son âge, sans faire "gamine", elle appréhende les situations de façon réfléchie, également en suivant son cœur mais sans m'avoir fait lever les yeux comme dans d'autres romans où les personnages sont pourtant bien plus âgés.

Ce qui m'a plu également, c'est que Sophie est très attachante, j'avais un peu peur au début car elle fait partie de la catégorie des personnages hyper puissant, qui on des pouvoirs extraordinaire que personne d'autres n'a, auquel on y croit pas, on ne s'attache pas à eux, mais heureusement Sophie a un côté très frais qui la rend sympathique.

Dex est aussi un personnage attachant, malgré une jalousie envers un autre personnage, on peut le comprendre.
Concernant Fitz, que je trouvais assez géniale au début, ma un peu exaspéré car c'est le genre de personnage un peu "parfait"

Ce roman est également plein d'humour grâce, également à Keefe.

C'est un très bon roman d'aventure. On se laisse emporter par l'histoire de cette jeune héroïne tiraillée entre son passé d'humaine et sa nouvelle identité. L'école est particulièrement bien décrite avec une mention au combat d'éclaboussure !
 
Pour conclure, un très bon premier tome qui met très bien les bases, j'ai très hâte de lire le tome 2.

Note: 4,5/5

mercredi 7 septembre 2016

Tant que dure ta colère d'Asa Larsson

Auteur: Asa Larsson
Editeur: Albin Michel

Collection: /

Parution: 1 septembre aout 2016
Nombre de pages: 330 pages


Synopsis :


Le corps d’une femme repêché dans une rivière à la fonte des neiges au nord de la Suède. Une procureure au sommeil hanté par la vision d’une silhouette accusatrice. Des rumeurs concernant la mystérieuse disparition en 1943 d’un avion allemand au-dessus de la région de Kiruna. Une population locale qui préfère ne pas se souvenir de sa collaboration avec les Nazis durant la guerre. Sur les rives battues par le vent d’un lac gelé rôde un tueur prêt à tout pour que le passé reste enterré sous un demi-siècle de neige et de glace…


Je remercie les éditions Albin Michel pour ce service-presse en partenariat.
 

Avis : 


Ce roman m'a plu et je remercie Albin Michel de m'avoir permis de le lire en avant-première.

Dans ce roman, l'histoire commence par un meurtre dans un lac gelé lors d'une plongée pour découvrir le secret d'une épave d'avion. 

Deux jeunes gens vont en être les victimes et le corps de l'un d'eux, Wilma, va être retrouvé des mois plus tard.

Le style de l'auteur est fluide, facile à lire et les détails sont précis sans pour autant en faire de trop.

Il ne faut pas s'attendre à quelque chose de sanglant, horrible, dégoutant mais plutôt porté sur la psychologie, le polar.

Ils recherchaient un avion allemand datant de 1943, qui s'est craché dans le lac, difficile de faire parler la population locale voyant que quelque chose leur lie la langue. 
Beaucoup de locaux préfèrent ne pas évoquer cette période sombre de l'histoire du pays, car ils en ont honte.

On a du mal à dénouer le vrai de l'imaginaire, c'est très bien fait, ce roman, cette enquête nous tient en halène.

Le gouvernement suédois de l'époque a eu un rôle plutôt ambigu : les chemins de fer de la région de Luleå, dans le nord du pays, ont transporté davantage que des soldats en permission et ont transporté des ravitaillements pour le front allemand de l'Est. 

Ce que j'ai également aimé était la période de l'histoire évoquée, la seconde guerre mondiale et pouvoir en apprendre plus.

Pour conclure, j'ai aimé cette histoire, je lirai certainement d'autres romans de cette auteure.

"Elle est devant sa véranda. 
Elle s'arrête un moment, bras levés, paumes vers le ciel. Des étoiles de neige atterrissent sur ses gants et scintillent.
Sans crier gare, elle est submergée par un pur bonheur blanc"


Note: 3,5/5

samedi 13 août 2016

Digitale de Sarah Wagon

Auteur: Sarah Wagon
Editeur: Pocket Jeunesse

Collection: /


Parution: 19 aout 2015
Nombre de pages: 220 pages

Synopsis :



Un monde sans émotions, le bonheur sous contrôle.

Jade, vingt ans, vit dans une société parfaite, ou la violence a été éradiquée. Comme tout le monde, elle porte, implantée dans la nuque, une puce digitale qui régule ses émotions.

Guérisseuse au Centre de Reboot, Jade traite les déficients dont la puce a buggé...

Jusqu'à l'arrivée de Sacha Fleery. Toutes les réinitialisations échouent sur ce jeune homme exalté, sauvage. Malgré l'aversion qu'il lui inspire, Jade accepte de s'approcher de lui pour tenter de le sauver.

Un choc. Si bouleversant que la puce de Jade disjoncte. Reconnectée, Jade découvrira la peur, le désir... et la révolte.

Avis : 

  
Pour commencer, l'histoire de cet univers digital est très intéressante et bien pensée. J'ai adoré l'univers, l'ambiance et les idées de l'auteur. C'est assez simple, bien expliqué pour ce qui concerne les détails techniques concernant les puces digitales et le système mis en place, et l'auteur ne cherche pas à nous assommer de longues descriptions ou autres sur le pourquoi du comment. On sait l'essentiel et on comprend très bien pourquoi le monde est devenu comme ça. 
L'écriture est fluide, simple, et certaines scènes sont vraiment très belles et bien retranscrites.
J'ai trouvé les personnages attachants, mais ces derniers auraient pu être plus développés, leur relation aurait gagné en profondeur, en crédibilité.

Quant aux personnages, Jade est une héroïne à laquelle on peut facilement s'identifier car elle a ses doutes, ses peurs, ses hésitations, et en même temps elle avance, parfois sur des coups de tête, mais aussi avec un certain courage.
J'ai bien aimé la relation qu'elle développe avec Sacha, leurs entretiens en tête à tête, la façon dont il la fait réfléchir sur les choses...
Sasha, lui, est en quelque sorte en quête de lui-même, le fait que Jade intervient dans sa vie, va lui faire comprendre certaines choses.


Point négatif, j'ai trouvé que leur "histoire" s’installait beaucoup trop rapidement à mon gout, ce qui m'a un peu gâché ma lecture, sans pour autant trop la gâcher.

Autre point assez négatif, le roman n'est pas trop approfondi. Tous les éléments sont réunis mais ils s'enchaînent trop vite et donnent au lecteur l'impression de rester en surface. C'est très frustrant.
Je suis heureuse de savoir que l'auteur habite dans la même région que moi, chose assez rare.
Cela prouve que le talent ou l'imagination est juste à côté.

En conclusion, une très bonne histoire, que je vous conseille fortement, je lirai avec plaisir le deuxième tome, mais ce ne sera pas une priorité.


Note: 3,5/5

samedi 6 août 2016

Crescendo (tome 2) de Becca Fitzpatrick

Auteur: Becca Fitzpatrick
Editeur:
PKJ


Collection:/

Parution: 1 mars 2012 (poche)
Nombre de pages: 350 pages


Synopsis :


Après une année tourmentée, Nora peut enfin savourer le bonheur dans les bras de Patch, son âme soeur, son ange gardien. Mais le meutre de son père revient la hanter et Nora est à la recherche de réponses. Alors même que Patch est de plus en plus énigmatique, et distant... Et si le père de Nora était une victime du conflit ancestral oppposant anges déchus et Néphilims ? Et si Patch était lié de près à sa mort ?
Secrets, dissimulation, ambivalence... Nora est seule face aux zones d'ombre qui l'entourent et lever le voile sur la vérité peut parfois se révéler fatal...

Avis : 


Pour commencer, c'est une suite à la hauteur du premier tome.

Il s'agit là de la suite de Hush Hush, Crescendo nous plonge dans un univers sombre ou le fantôme du meurtre du père de Nora rôde toujours. Je dois dire que ce deuxième tome est assez intriguant même si il met plus de 100 page à démarrer vu le malaise de Nora durant ces premières pages. Puis ensuite le roman deviens plus sombre, plus intriguant et encore plus palpitant. 

La plume de l'auteur est toujours aussi fluide, on prend plaisir à lire ce roman, son écriture est souple et légère mais redoutable au niveau du jeu des sentiments.
L'évolution de Nora est justement celle qui apporte l’action car en voulant découvrir tout les secrets qui l’entourent, elle attise le danger, et l’action est palpable tout le long du livre. Au final, il ne se passe pas une longue période dans la vie de Nora sur tout le livre, on découvre en fait beaucoup de choses à propos de son passé jusque là inconnues.
Petit point noir, Nora m'a beaucoup agacé, à certains passages, j'ai eu envie de la secouer et de (désolé du terme) lui donner des claques.
Elle souffre, doute et agit souvent comme une gamine, ou alors sans réfléchir. Cependant je vous rassure, ça n'a pas du tout gâché ma lecture, loin de là. C'est juste que son personnage est assez malmené et certaines de ses réactions m'ont paru inappropriées. A sa place j'aurai sûrement agis autrement.

Cependant, Patch n'est pas vraiment mieux à d'autres moments, mais tous ces sentiment m'ont vite abandonné lorsque j'ai lu la fin.

En conclusion, un deuxième tome à la hauteur de mes espérances, j'ai hâte de lire le troisième tome !

Note: 4,25/5

samedi 30 juillet 2016

Le blog était en pause

Hello tous le monde,
Je reviens vers vous pour vous expliquer pourquoi le blog a été en pause durant tous ce temps.
Il faut savoir que le mois de juillet à été assez chargée pour moi, notamment à la fin lorsque je suis partie en colo.
Ne vous inquiétez pas, je reviens pour de nouvelles chroniques jusqu'au 4 aout, car après je partirai en vacances pendant 3 semaines !!!
Mais j'ai pensez à tous en vous programment des chroniques de livres déjà lu !
Bonnes vacances :-)